Terre_mere by comfreak

Yoga, Confinement et Covid-19 : Vivre le YOGA SEVA pour le bien-être de tous


C’est quoi le Yoga Séva, ou le Yoga au service des autres? Comment mieux vivre le confinement (voire bien le vivre!) avec la pratique du Yoga Séva?

Confiné ? Déplacements et contact physique restreints ? Avec la pandémie du coronavirus, nous voilà, presque partout dans le monde, à différents niveaux d’isolation chez soi.

Je souhaite aujourd’hui parler du « Yoga Séva », ou simplement de « Séva ». Et comment le Séva aide à mieux vivre (voire à bien vivre !) le contexte de confinement et d’incertitude actuel ?

Entre: le principe de Yoga Séva:

C’est quoi le Yoga Séva ?

« Séva » en Sanskrit signifie « être avec, être avec ensemble, service, être en service, être au service d’autrui ».


Souvent, on parle de Séva dans un contexte religieux ou spirituel : on amène des offrandes, on fait des prières : on est « au service » d’une divinité, de Dieu, ou en communion avec.


On parle aussi de Séva lorsqu’on fait du volontariat
: on offre notre temps et nos actions au bénéfice d’autrui, sans s’attendre à recevoir en échange.


L’idée du Séva, c’est qu’on ne fait pas passer ses besoins personnels en premier. Les intérêts de la communauté viennent avant tout.

Mais comme « Séva » entend aussi «être avec, être ensemble», dans le grand schéma des choses, nous y gagnons forcément aussi. Car nous faisons tous partie de la communauté !


Alors, comment vivre le Yoga Séva dans cette période de coronavirus, de confinement, d’incertitudes ?

Yoga Séva, Confinement et Coronavirus : être au service d’autrui dans un contexte incertain


Peut-être qu’on se sent impuissant face à la pandémie.
Peut-être qu’on se sent restreint dans sa liberté de mouvement. Ou énervé des mesures mises en place par les autorités.
Peut-être qu’on ne se sent pas concerné, pas dans une population « à risque ».
Peut-être qu’on est mécontent des nouvelles conditions de travail, anxieux de devoir changer de façons de travailler (voire de travail).
Peut-être qu’on s’énerve de devoir faire la classe aux enfants, qu’on a peur qu’ils n’aient pas le niveau, ou qu’on est contrarié de ne pas pouvoir partir en vacances.


A ces moments-là, je trouve qu’il est positif et redonne puissance personnelle d’injecter l’idée de Séva dans son quotidien:


On choisit de se dire : « Je reste à la maison pour le bien-être de tous, et donc du mien ».


Quand on CHOISIT de ne pas être un maillon dans la chaîne de transmission du virus, on sait qu’on fait le maximum pour arrêter la pandémie. On n’est pas réduit à être coincé à la maison, on est GRANDI par notre MISSION, chacun à sa propre échelle = stopper l’avancée du virus, réduire la pression sur les services médicaux, sauver des vies. Des vies : la vôtre peut-être, ou celles de vos proches; mais aussi celles de personnes que vous ne connaissez pas. Séva.


Quand on voit le confinement avec Séva
, on voit la grande image, et le rôle clé que nous jouons tous, tous les jours, et dans chaque action que nous faisons.


La signification du mot « Namasté » n’a jamais eu autant de résonnance : « La lumière en moi voit la lumière en toi ». On est là-dedans ensemble, et nous avons besoin des lumières de tout le monde. HO !


(P.S. le confinement est un risque aggravant pour les violences conjugales et celles faites aux enfants. Si vous êtes ou connaissez des personnes dans ces cas, contactez dès à présent les personnes et services qui peuvent aider à vivre le confinement autrement et en sécurité)

Ensemble, le Yoga Seva pour stopper la pandémie du coronavirus – image by Amber Avalona