yoga santé mentale confinement

Vivre en Yoga, « en Union » avec le confinement


« Yoga » signifie «Union » en Sanskrit. Alors comment vivre « en yoga », en union, en paix, avec le confinement que nous vivons presque partout dans le monde aujourd’hui ? Voici 8 pistes pour injecter plus de zen dans votre quotidien et éviter la déprime du confinement avec quelques outils tirés de la sagesse du yoga.

Yoga et confinement

Confiné ? Déplacements et contact physique restreints ? Ou bien confinement auto-imposé ? Avec la pandémie du coronavirus, nous voilà, presque partout dans le monde, à différents niveaux d’isolation chez soi.

Face à cette situation, que peut nous apporter la sagesse du yoga dans nos vies de confinés? Comment peut-on vivre « en yoga », c’est-à-dire en union (ou au moins en acceptation!) avec le confinement?

On prend soin de sa santé physique, et aussi de sa santé mentale ! Voici quelques pistes qui me parlent :

1. Soigner ses routines de yogi en confinement

Quand on vit des temps incertains ou anxiogènes, avoir une routine permet de s’ancrer dans le moment présent. Cela permet aussi d’avoir un cadre, des repères quotidiens. Ainsi, les routine deviennent utiles, voire salvatrices si pendant le confinement, vous ne savez plus trop quel jour on est.
Routines riment avec :

  • Se lever, manger et se coucher à des heures régulières.
  • Continuer à faire de l’exercice, du yoga, de la méditation. Ici des vidéos, je vais en rajouter régulièrement en ce moment pour vous soutenir.

2. En confinement, mangez – bougez!

Manger : On mange sainement à des heures habituelles. Afin de pimenter un peu le quotidien côté gustatif, pourquoi ne pas tester des recettes saines un peu plus longues à cuisiner que les plats surgelés tout faits ?

Bouger : Pour maintenir le moral, on bouge tous les jours. Si on peut sortir, on met le nez dehors tous les jours. Vous avez un jardin? On s’y promène!
Et si on ne peut pas sortir, faites vivre votre créativité! Il y a en effet plein de façons de bouger même confiné entre 4 murs : Yoga, Pilates, musculation, corde à sauter, katas d’art martiaux… ou tout simplement mettre de la musique et danser !

3. Limiter les médias

On limite son temps passé à écouter les nouvelles et à tomber dans le trou noir des médias sociaux. Car mine de rien, ça élève son propre stress.

Trop dur? Dans ce cas testez cela: fixez-vous une limite : 10mn / 20mn / 1 heure par jour pour rester informé et se connecter à ses proches, et après : STOP.

4. Se relaxer avec le yoga

Afin de mieux vivre ces temps un peu fous, on peut explorer la sagesse du yoga en confinement : se poser, méditer! En effet, même juste 5mn de méditation ou de pranayama font une grande différence. Il y a plein d’appli qui sont supers, et ici je partage des pratiques en vidéo.

5. Se connecter à la nature

Oui! Prendre si possible l’air tous les jours! Et sinon, se connecter à la nature, cela peut être simplement en ouvrant la fenêtre lorsque le soleil se lève, ou en saluant la lune à travers la lucarne des toilettes.
Cela permet de s’ancrer, de toucher la Terre, la nature, de loin peut-être, mais la connexion est indispensable au bien-être mental.

6. Se connecter à ses proches pendant le confinement

Car qui dit distanciation physique ne signifie pas distanciation sociale. On garde donc le contact avec ses proches qui ne vivent pas sous le même toit. On va plus loin et on pense à ceux qui vivent seuls, ou mal, et on les appelle.

7. Préserver son espace personnel

Si vous vivez à plusieurs sous le même toit, concentration dde la cohabitation peut vite devenir la crise de nerfs! Il faut alors se ménager des moments à soi, et un espace à soi. On ferme par exemple la porte pour 5 minutes de méditation, on fait un gommage qui sent bon sous la douche, on savoure !

Et si vous partagez une chambre (je pense aux enfants par exemple qui partagent leur chambre) et que votre espace perso c’est votre lit, profitez de ce cocon rien qu’à vous.

8. Confinement : Adopter le Yoga Seva et être au service d’autrui

Au lieu de se sentir impuissant, restreint dans sa liberté de mouvement, et si on se disait : « Je reste à la maison pour le bien-être de tous, et du mien »?

En effet, quand on choisit de de voir le confinement dans sa grande image, on se sent moins réduit à être coincé à la maison : on se grandit par son investissement dans le Séva, son service à autrui (et par extension, à soi) = stopper l’avancée du virus, réduire la pression sur les services médicaux, sauver des vies.

Plus sur le Yoga Séva au temps du Covid-19 ici.

Portez-vous bien !

On pense au lotus : la beauté qui pousse de la boue. Faisons tout pour que quelque chose de beau émerge du miasme. HO!

Une réflexion sur “Vivre en Yoga, « en Union » avec le confinement

Les commentaires sont fermés.